Pour performer au Crossfit et améliorer ses résultats il y a énormément d’aspects à travailler. Que ce soit la technique, l’endurance, la force ou même le mental, votre entraînement devra être varié pour travailler tous ces points. Mais il y a un point très important qui vous limitera sur beaucoup de mouvements. Ou au contraire, qui peut vous aider à progresser sur beaucoup de plan si vous vous décidez à le travailler. Vous l’aurez compris, il s’agit de la mobilité. Mais comment? Ici on vous donne quelques idées accessibles à tous.

L’importance de la mobilité

Au CrossFit, de nombreux exercices demandent de faire des mouvements d’une grande amplitude. Pour réaliser un bon squat et mettre toutes les chances de votre côté pour soulever des charges lourdes, il vous faudra avoir une mobilité des chevilles. Mais aussi des hanches et des genoux. En front squat, un manque de mobilité des poignets sera un sacré handicap et vous limitera grandement sur le nombre de kilos que vous soulèverez. En overhead squat, c’est la mobilité des épaules qui vous permettra de passer de nombreux caps.

Vous l’aurez compris, la mobilité est partout… ou presque.

Quand travailler la mobilité?

Il n’existe pas de moment précis auquel il est recommandé de travailler sa mobilité. C’est à vous de choisir, vous pouvez le faire le matin au réveil ou bien le soir avant de vous coucher. Cela n’a pas d’importance.

Par ailleurs, le fait de s’étirer va vous permettre d’accélérer le processus de récupération pour vos muscles. Ce qui est important pour éloigner le risque de blessures inhérent aux entraînements à haute intensité réguliers. Travailler sa mobilité après un WOD est donc également une option intéressante.

Il est conseillé d’avoir une pratique régulière courte plutôt qu’une pratique longue mais ponctuelle. Il est préférable de réaliser 10 minutes d’étirements chaque jour de la semaine plutôt que de faire une heure d’étirements un seul jour dans la semaine.

Les bandes élastiques et la mobilité: le duo gagnant !

Il y a différente façon de travailler sa mobilité. On peut le faire avec et sans équipement et obtenir de très bons résultats dans les 2 cas. Il y a néanmoins des zones du corps qu’il sera difficile de solliciter en profondeur sans outil.
Ici nous allons nous intéresser aux bandes élastiques ou bandes de résistance qui sont l’équipement idéal pour cela.

Qu’est-ce qu’un élastique de résistance?

meilleures bandes de résistance pour le crossfit

Les bandes de résistance de qualité sont faites de latex naturel. Le latex naturel est un matériau composé à au moins 98% de lait d’hévéa. Ce lait est directement extrait du tronc de l’arbre à caoutchouc.
A la différence des bandes en plastique synthétique, l’élasticité des bandes en latex s’altère peu dans le temps et elles sont plus solides. Ce qui appréciable pour un produit qui est retourné et écartelé dans tous les sens.

La bande de résistance est une boucle fermée dont la largeur est d’autant plus importante que son niveau de résistance est élevé. En général, les fabricants utilisent un code couleur pour indiquer la force de résistance.

Quelques exemples de mouvements de mobilité à réaliser avec des bandes élastiques

Nous vous avons préparé une liste liste non-exhaustive d’idée d’exercices que vous pourriez faire pour améliorer votre mobilité:

  • Étirement de la zone ischio-jambier / mollet: allongé sur le dos, vous allez tenir la bande de chaque coté et la bloquer a niveau de votre talon, le but va être de lever la jambe concernée tout en laissant l’autre à plat sur le sol. Le but est de, sans forcer, lever la jambe le plus à la verticale possible tout en maintenant la bande avec vos deux mains. Vous enchainerez alors avec l’autre jambe.

 

 

  • Étirement des bras et des pectoraux: accrochez une bande derrière vous à une hauteur supérieure à votre taille. Mettez un genou au sol, tenir la bande à l’arrière de soi afin de sentir un étirement du grand pectoral, des obliques et du psoas.

 

 

  • Étirement des triceps et des trapèzes: En position assise en tailleur, tenir la bande d’une main et mettez la dans votre dos. Ensuite, attrapez cette bande élastique avec votre autre main en passant par le haut de votre dos. Dans un premier temps, tirez la sangle par le haut pour étirez le trapèze, et dans un second temps, tirez par le bas pour étirer le triceps.

 

Pensez à bien respirer en vous étirant. Souvent, on est tenté de retenir sa respiration et de ne pas respirer mais c’est une grosse erreur. Au contraire, en vous étirant avec vos bandes élastiques, prenez de grandes inspirations et expirations. Cela aidera à rendre vos étirements plus efficaces.

Lors de vos étirements vous verrez que vous aurez du mal au départ. Puis plus le temps passera, plus vous aurez de la facilité à réaliser des mouvements plus amples, et vous ressentirez aussi vos performances s’améliorer dans vos metcons.